Le président de la Tunisie Béji Caïd Essebsi en visite d’Etat en Suisse

Berne, 18.02.2016 - Emmené par le président de la Confédération Johann N. Schneider-Ammann, le Conseil fédéral a reçu aujourd’hui en visite d’Etat le président tunisien Béji Caïd Essebsi. Les bonnes relations qui unissent la Suisse et la Tunisie se sont encore affermies depuis que celle-ci a connu en 2011 une révolution qui lui a permis de s’engager sur la voie de la démocratie et de l’état de droit, un choix consacré depuis par le prix Nobel de la paix.

Le président de la Confédération Schneider-Ammann a rappelé que les circonstances qui ont conduit à l'annulation de la visite d'Etat qui aurait dû avoir lieu en novembre dernier montraient combien le chemin sur lequel s'était engagée la Tunisie était long et semé d'embûches. Mais, a-t-il ajouté, de par son évolution démocratique, le pays constitue désormais une source d'espoir, soulignant le profond respect que la Suisse éprouvait pour la Tunisie. Il a également indiqué que la visite du président Béji Caïd Essebsi constituait l'occasion de renforcer les relations bilatérales qui unissaient les deux pays.

Ont participé aux entretiens officiels : du côté tunisien, outre le président Béji Caïd Essebsi, MM. Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères, et Yassine Brahim, ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale ; du côté suisse, outre le président Schneider-Ammann, les conseillers fédéraux Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), et Mme Simonetta Sommaruga, responsable du Département fédéral de justice et police (DFJP). Les deux délégations se sont entretenues des domaines dans lesquels l'un et l'autre pays souhaiteraient voir renforcer leur coopération.

La Suisse soutient la démocratisation de la Tunisie
Les entretiens ont d'abord porté sur la transition démocratique de la Tunisie et sur l'engagement de la Suisse en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et de l'état de droit en Afrique du Nord. Dans le cadre de la coopération bilatérale, la Suisse a soutenu à hauteur de quelque 80 millions de francs les réformes que la Tunisie a entreprises entre 2011 et fin 2015.

La Suisse a déclaré vouloir continuer de soutenir le processus démocratique tunisien, en accompagnant notamment en 2016 les élections locales. La Stratégie de coopération de la Suisse en Afrique du Nord affirme que la Tunisie est un pays partenaire. L'un des principaux objectifs poursuivis consiste à ouvrir des perspectives aux régions les plus pauvres du pays et à la jeunesse tunisienne.

Economie, migration, prévention de la violence
Les délégations se sont ensuite entretenues des liens économiques bilatéraux entre les deux pays, qui au cours des dernières années n'ont cessé de se resserrer. Le Conseil fédéral salue les réformes économiques d'envergure que le gouvernement tunisien ambitionne de mettre en œuvre, en rappelant que l'amélioration du cadre fiscal et réglementaire des entreprises serait le meilleur signal à envoyer aux investisseurs et permettrait ainsi de dynamiser l'économie.

La Suisse et la Tunisie s'accordent toutes deux à juger excellent le partenariat migratoire qu'elles ont conclu en 2012. Il est prévu de le mettre à profit pour développer les échanges de jeunes professionnels.

Sur toile de fond des attentats terroristes commis aussi bien en Tunisie que dans d'autres parties du monde arabe et en Europe, les deux délégations se sont entretenues de manière approfondie des conflits qui ensanglantent la Libye et la Syrie ainsi que de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme. Les deux parties se sont montrées désireuses de mettre en place un dialogue stratégique sur la prévention de l'extrémisme violent.

Enfin, les deux délégations ont abordé le sujet des avoirs actuellement bloqués en Suisse de l'ancien président Ben Ali et de ses proches. Elles ont souligné la bonne coopération qui prévalait sur ce dossier, le président Schneider-Ammann réaffirmant la volonté politique de la Suisse de restituer intégralement à la Tunisie les avoirs dont l'origine illicite est avérée, dans le respect des principes de l'état de droit. A cet égard, il appartient avant tout aux autorités judiciaires tunisiennes et suisses de mener les procédures pénales et d'entraide judiciaire requises. La Suisse a d'ores et déjà transmis à la Tunisie des éléments de preuve détaillés.

Signature d'accords bilatéraux
Les deux pays ont signé jeudi six accords bilatéraux, parmi lesquels un protocole d'entente sur les consultations politiques bilatérales et plusieurs déclarations d'intention visant à approfondir la coopération dans les domaines de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation ainsi que de la prévention de l'extrémisme violent. La signature d'une déclaration d'intention sur les avoirs bloqués, qui témoigne des progrès accomplis, vise à intensifier la coopération entre les deux pays en matière d'entraide judiciaire ; cette déclaration prévoit notamment l'organisation de consultations en vue d'éventuelles négociations pour l'établissement d'un instrument d'entraide judiciaire.

Conformément à la tradition, la première journée de la visite s'achève par un dîner de gala organisé à Berne. La seconde journée sera consacrée avant tout à la coopération économique et à la formation professionnelle, et comprendra un échange de vues et une table ronde avec plusieurs représentants du monde économique. Par ailleurs, le président de la Confédération et le président Béji Caïd Essebsi se rendront à Ostermundigen (BE) pour y visiter une entreprise présente en Tunisie par l'intermédiaire de l'une de ses filiales.


Adresse pour l'envoi de questions

M. André Simonazzi, porte-parole du Conseil fédéral
+41 (0)79 / 597 64 49

Information DEFR
+41 (0)58 / 462 20 07, info@wbf.admin.ch

Information DFAE
+41 (0)58 / 462 31 53, info@eda.admin.ch

Information DFJP
+41 (0)58 / 462 18 18, info@gs-ejpd.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Contact

Service de la communication SG-DEFR

Palais fédéral est
3003 Berne
Suisse

Tél.
+41584622007

E-mail

Imprimer contact

https://www.wbf.admin.ch/content/wbf/fr/home/dokumentation/nsb-news_list.msg-id-60719.html