lnitiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié : le deuxième rapport de monitorage note des effets positifs (Dernière modification 25.10.2017)

Berne, 25.10.2017 - Le 25 octobre 2017, le Conseil fédéral a approuvé le deuxième rapport de monitorage concernant l’initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié (FKI). Le nombre des mesures mises en place dans le cadre de cette initiative a augmenté depuis le premier rapport, en passant de 30 à 44. Ces mesures, pour lesquelles les cinq départements sont compétents, aident à mieux épuiser le potentiel de main-d’œuvre indigène. En raison du changement démographique galopant, de la politique d’immigration et de la numérisation, le manque de main-d’œuvre demeure une réalité. Le Conseil fédéral décidera ultérieurement de la suite de la procédure.

Comme son nom l’indique, la FKI a été lancée en 2011 dans le but d’atténuer la pénurie de personnel qualifié, mais aussi de réduire la dépendance à la main-d’œuvre étrangère. Les mesures portent sur quatre champs d’action : se former de manière continue et relever le niveau de qualification pour répondre aux besoins du marché du travail, améliorer la compatibilité entre vie professionnelle et vie privée, créer de bonnes conditions pour l’emploi jusqu’à l’âge de la retraite et au-delà, et encourager l’innovation. Les mesures servent avant tout à sensibiliser, éliminer les incitations négatives et optimiser les conditions-cadres.

Le 25 octobre 2017, le Conseil fédéral a approuvé le deuxième rapport de monitorage.

  • Les mesures du catalogue de la FKI sont passées de 30 à 44 depuis le dernier rapport de monitorage (juin 2015).
  • Sur les 44 mesures pour lesquelles les cinq départements sont compétents, 11 ont pu être mises en œuvre jusqu’à présent, 23 sont en phase de mises en œuvre et dix en phase de planification.
  • Entre 2010 et 2016, l’offre totale de main d’œuvre concernant les personnes à partir de 25 ans a augmenté de quelque 322 700 postes à plein temps. 118 600 sont à mettre sur le compte d’une plus grande participation au marché du travail ; en d’autres termes, les potentiels ont été exploités de manière plus intensive.
  • La participation des femmes (entre 25 et 54 ans) au marché du travail a progressé de 81 900 postes à plein temps.
  • Afin d’augmenter la visibilité de la FKI et de ses mesures, la Confédération a lancé en mai 2016 le site Internet « www.personnelqualifie-suisse.ch », en collaboration avec les cantons et les partenaires sociaux. Ce site rassemble une vaste banque de données avec des exemples pratiques concrets des cantons, d’associations, d’entreprises et d’autres organisations.

La FKI et l’obligation de communiquer les postes vacants devraient avoir un effet complémentaire

Les mesures de la FKI et l’obligation de communiquer les postes vacants décidée par le Parlement auront probablement un effet complémentaire en termes d’exploitation du potentiel de la main-d’œuvre indigène. La FKI œuvre en faveur d’une meilleure utilisation du potentiel des personnes actives et capables de travailler. L’accent repose sur les champs professionnels à forts signaux de pénurie de personnel qualifié. Quant à l’obligation de communiquer les postes vacants, qui vise à mieux épuiser le potentiel de main-d’œuvre indigène, elle se concentre sur les potentiels des demandeurs d’emploi enregistrés auprès d’un office régional de placement. 


Adresse pour l'envoi de questions

Irène Harnischberg, porte-parole du DEFR,
tél. 058 462 20 34



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Contact

Service de la communication SG-DEFR

Palais fédéral est
3003 Berne
Suisse

Tél.
+41584622007

E-mail

Imprimer contact

https://www.wbf.admin.ch/content/wbf/fr/home/dokumentation/nsb-news_list.msg-id-68542.html