Produit intérieur brut au 2e trimestre 2022 : la reprise se poursuit dans le secteur des services

(Dernière modification 13.09.2022)

Berne, 05.09.2022 - Le PIB de la Suisse a progressé de 0,3 % au 2e trimestre 2022, après une croissance de 0,3 % au trimestre précédent*. La reprise conjoncturelle s’est poursuivie, conformément aux prévisions. Dans le secteur des services, la création de valeur a nettement augmenté à la suite de la levée des mesures liées au coronavirus. Les dépenses de consommation privées ont bondi. Dans l’industrie manufacturière, la valeur ajoutée a légèrement fléchi.

Rectificatif du communiqué de presse du 5 septembre 2022
En raison d’une erreur technique, les données trimestrielles concernant la création de valeur dans la branche des arts, spectacles et activités récréatives (Noga 90-93) publiées avec le communiqué de presse du 5 septembre 2022 étaient erronées. Cette erreur s’est également répercutée sur les chiffres du PIB. Ainsi, le PIB réel, désaisonnalisé et non corrigé des événements sportifs, a progressé de 0,1 % (et non de 0,3 %) au 4e trimestre 2021, et de 0,3 % (et non de 0,5 %) au 1er trimestre 2022.
Pour l’approche par la dépense, cette correction se reflète dans les variations des stocks (divergences statistiques comprises), et, pour l’approche par les revenus, dans l’excédent net d’exploitation, dans le revenu national brut ainsi que dans le revenu disponible brut. Les autres composantes ne sont pas affectées par l’adaptation. Les tableaux et documents concernés sur le site internet du SECO ont été corrigés le 13 septembre 2022.
La correction n’a guère d’impact sur les données actuelles du PIB corrigé des événements sportifs. L’évaluation de la situation conjoncturelle reste inchangée.

Le retour à la situation normale début avril a sonné la fin de la plupart des mesures sanitaires destinées à lutter contre le coronavirus. La reprise a été perceptible au 2e trimestre dans les branches des services qui avaient été les plus touchées par ces mesures, l’hôtellerie-restauration enregistrant la plus forte progression (+12,4 %). Le tourisme international, notamment, a continué son redressement jusqu’à la fin du 2e trimestre, avec la forte augmentation, en particulier, des nuitées générées par les clients européens et américains. Au 2e trimestre, le niveau de création de valeur dans l’hôtellerie-restauration est malgré tout resté inférieur d’environ 10 % à celui d’avant la crise. Dans le secteur des arts, spectacles et activités récréatives (+3.2 %)**, la valeur ajoutée a également augmenté après la suppression des mesures sanitaires, tout en restant encore 13 % en dessous du niveau d’avant-crise (corrigé des événements sportifs). Reflet du retour progressif de la mobilité de la population, le secteur des transports et communications a lui aussi connu une évolution positive (+4,4 %), pour s’établir à environ 3 % audessus de son niveau d’avant-crise.

Seules deux branches des services ont enregistré une baisse de la valeur ajoutée au 2e trimestre : les services financiers (−1,5 %) et le commerce (−2,1 %), ce dernier surtout en raison de l’évolution du commerce de détail des denrées alimentaires et du commerce de gros. La croissance quasi générale du secteur des services s’est accompagnée d’une hausse des exportations de services (+5,0 %)***.

Avec la levée des mesures liées au coronavirus, la consommation privée (+1,4 %) s’est considérablement accrue, après une évolution timide lors du semestre d’hiver. Les ménages ont surtout davantage dépensé dans l’hôtellerie-restauration et d’autres services. Négatifs au trimestre précédent, les investissements en biens d’équipement (+2,6 %) ont nettement progressé. Au final, la hausse de la demande intérieure a été forte et s’est accompagnée d’une solide croissance des importations (+2,1 %)****. Les investissements dans la construction ont de nouveau reculé (−0,2 %), faisant écho à l’évolution négative de la construction (−1,7 %). Il s’agit de la seule composante de la demande intérieure à s’être contractée au 2e trimestre.

Dans l’industrie manufacturière, la valeur ajoutée a légèrement fléchi (−0,5 %), après avoir enregistré une croissance supérieure à la moyenne pendant sept trimestres. Cette évolution est principalement due à l’industrie chimique-pharmaceutique, où les exportations ont reculé. En revanche, les autres branches industrielles, généralement plus sensibles à la conjoncture, ont connu une légère progression. Les exportations de marchandises***** ont fortement fléchi dans l’ensemble (−11,5 %), en raison notamment de l’important recul du commerce de transit.

Remarques
L’Office fédéral de la statistique (OFS) et le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) ont procédé en été 2022 à une révision partielle extraordinaire des comptes nationaux (annuels et trimestriels) de la Suisse à la suite d’une révision des données afférentes à la balance des paiements par la Banque nationale suisse (BNS). La révision concerne les données de 1980 jusqu’à aujourd’hui. En plus des données trimestrielles révisées et du premier calcul du PIB au 2e trimestre 2022, le SECO publie pour la première fois les données corrigées des événements sportifs selon l’approche par la dépense.

Les Tendances conjoncturelles de l’automne 2022, sur le site www.seco.admin.ch/pib, fournissent de plus amples informations sur le PIB au 2e trimestre 2022.

 * Variation réelle par rapport au trimestre précédent. L’évolution du PIB corrigé des événements sportifs est également de 0,3 % au 2e trimestre 2022, contre 0,2 % au 1er trimestre.
** Corrigé des événements sportifs : +3,5 %.
*** Corrigé des événements sportifs : +4,9 %.
**** Services et marchandises, sans objets de valeur. Corrigé des événements sportifs : +2,5 %
***** Sans objets de valeur.


Adresse pour l'envoi de questions

Eric Scheidegger, SECO, chef de la Direction de la politique économique, +41 58 462 29 59
Felicitas Kemeny, SECO, cheffe du secteur Conjoncture, Direction de la politique économique, +41 58 462 93 25
Antje Baertschi, Cheffe de la Communication et porte-parole SECO, tél. +41 58 463 52 75



Auteur

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Contact

Service de la communication SG-DEFR

Palais fédéral est
3003 Berne
Suisse

Tél.
+41584622007

E-mail

Imprimer contact

https://www.wbf.admin.ch/content/wbf/fr/home/dokumentation/nsb-news_list.msg-id-90207.html