Journal de bord du voyage en Chine

Le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR), le conseiller fédéral Guy Parmelin, conduit une mission économique et scientifique en Chine du 1er au 5 juillet 2024. La poursuite de la bonne coopération dans ces domaines est l'un des objectifs principaux de la visite. Il s'agit également de lancer le processus de modernisation de l'accord bilatéral de libre-échange entré en vigueur il y a dix ans.

Vous trouverez ici quelques impressions de ce voyage.

 

Chine jour 5

Jour 5: 5 juillet 2024

La dernière journée a été placée sous le signe de la formation, de la recherche et de l'innovation. Le conseiller fédéral Parmelin et la délégation suisse ont quitté aujourd'hui Shenzhen pour se rendre dans la région administrative spéciale voisine de Hong Kong. Ils y ont visité l'université baptiste, qui collabore étroitement avec l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Le conseiller fédéral Parmelin a échangé avec la direction de l'université baptiste au sujet des prometteuses recherches et des progrès technologiques.

La délégation a ensuite visité les «Technology Showcases» ainsi que le «Visualization Research Center» de l'université. Les recherches sur les avancées technologiques par l'intégration de l'intelligence artificielle (IA) dans des animations y ont été présentées. À titre d'exemple, des représentations visuelles de la bataille de Morat (1476) ont été numérisées et animées. Une alliance étonnante entre technologie, histoire et art !

Chine jour 4

Jour 4: 4 juillet 2024

L'avant-dernière journée de la mission économique et scientifique en Chine a permis à la délégation de visiter des entreprises prometteuses : en premier lieu, ABB à Shanghai. Cette entreprise technique spécialisée dans l'automatisation, dont le siège est à Zurich-Oerlikon, est résolument orientée vers l'avenir ; elle intègre notamment des composantes de l'intelligence artificielle (IA) dans ses robots. Par sa présence en Chine, elle s'assure un marché moderne et prometteur.

Le conseiller fédéral Parmelin et la délégation se sont ensuite dirigés vers le sud, à Shenzhen. C'est dans cette métropole high tech qu'ils ont en deuxième lieu visité le siège de Mindray, une entreprise de technologie médicale qui contribue à l'amélioration des soins de santé grâce à des solutions innovantes. Le conseiller fédéral Parmelin a été impressionné par la diversité des appareils et des solutions présentés.

Le soir, la délégation suisse a eu l'occasion de rencontrer la communauté sino-suisse de Shenzhen. Les échanges avec les acteurs locaux se révèlent toujours intéressants et instructifs.

Chine jour 3

Jour 3: 3 juillet 2024

Troisième jour en Chine sous le signe de l'échange : voyage en train de Pékin à Shanghai. À bord, la délégation a eu droit à une sorte de «speed dating» avec des représentants de l'économie - à environ 350 km/h.

Arrivé à Shanghai, le conseiller fédéral Guy Parmelin a visité le Swatch Art Peace Hotel. Ce bâtiment historique sert aujourd'hui de résidence d'artistes et d'espace commercial.

Un échange y a eu lieu avec la communauté d'affaires suisse de Shanghai. Le conseiller fédéral Parmelin a ainsi pu se faire une idée des préoccupations et des idées des entreprises suisses sur place.

Chine jour 2

Jour 2: 2 juillet 2024

La deuxième journée du voyage en Chine a été placée sous le signe de l'économie, de la science et de l'innovation : une rencontre avec le ministre de la science et de la technologie, Yin Hejun, ainsi qu'avec le vice-ministre du commerce, Wang Shouwen, a eu lieu à Pékin. Des discussions sur la protection des données et sur la modernisation de l'accord de libre-échange ont été menées à cette occasion.

Le conseiller fédéral Parmelin s'est ensuite rendu chez Syngenta, à l'invitation du directeur de la société, Fanrong Li. Syngenta est l'une des plus grandes entreprises de technologies agricoles au monde. Basée en Suisse, elle fait partie du groupe Sinochem. La visite a été consacrée aux dernières innovations et aux perspectives de l'agriculture chinoise.

En outre, le conseiller fédéral Parmelin a visité un secteur de la Grande Muraille de Chine. Longue de plus de 20 000 kilomètres, elle a été construite dans le nord de la Chine sous la dynastie Ming (1368-1644).

La journée s'est terminée par la célébration du dixième anniversaire de l'accord de libre-échange. Un bilan a été dressé et l'avenir de l'accord a été discuté. L'accord de libre-échange avec la Chine facilite l'accès aux marchés des deux pays pour les biens et les services tant au niveau juridique que pour l'ensemble des échanges économiques bilatéraux. Sa modernisation est au cœur des rencontres ministérielles officielles dans le but de répondre aux changements intervenus au cours de la dernière décennie.

Chine jour 1

Jour 1: 1er juillet 2024

Peu après son arrivée dans la capitale Pékin, le conseiller fédéral Guy Parmelin a rencontré plusieurs ministres et autres représentants des autorités chinoises : le vice-premier ministre He Lifeng, le ministre du commerce Wang Wentao et le ministre de l'éducation Huai Jinpeng. Ces premiers contacts personnels depuis la pandémie ont permis de faire le point sur les relations bilatérales dans les domaines du commerce et de l'éducation ainsi que de la recherche et de l'innovation.

Le conseiller fédéral Parmelin a ensuite signé un mémorandum d'entente visant à lancer la modernisation de l'accord de libre-échange dix ans après son entrée en vigueur. Cela pourra intervenir dès que le processus d'approbation politique sera terminé du côté suisse.

La journée s'est terminée par le Sino-Swiss Economic Forum, qui a permis des échanges approfondis avec des entreprises suisses et chinoises sur place. Lors d'une table ronde réunissant des présidents et des directeurs généraux d'entreprises suisses présentes en Chine, le conseiller fédéral Guy Parmelin a rappelé l'importance de disposer de bonnes conditions-cadres pour les entreprises.

Dernière modification 11.07.2024

Début de la page